Recommandations de bonne pratique: Exposition au mercure organique et grossesse: prise en charge de la femme enceinte et de l'enfant à naître

Dernière modification: 

19 avril 2018

La Société de Toxicologie Clinique (STC) de France a été sollicitée en juillet 2014 par la Direction Générale de la Santé afin d’établir des recommandations à l’intention des professionnels de santé concernant la prise en charge des femmes enceintes exposées au mercure du fait de leur environnement, et de leur(s) enfant(s) à naitre. Cette sollicitation répond à une requête formulée début 2014 par l’Agence Régionale de Santé de Guyane concernant l’évaluation biométrologique de l’exposition mercurielle, la surveillance et la prise en charge des femmes enceintes de Guyane ainsi que la surveillance et le suivi de leurs enfants. Pour répondre aux questions posées, la STC a décidé de solliciter d’autres sociétés savantes et de rédiger des recommandations selon la méthodologie de la Haute Autorité de Santé (HAS). L’élaboration des recommandations de bonne pratique repose d’une part, sur l’analyse et la synthèse critique de la littérature médicale disponible et d’autre part, sur l’avis d’un groupe multidisciplinaire de professionnels concernés par le thème des recommandations. 

Monsieur Pierre-André Dubé, pharmacien-toxicologue à l'Institut national de santé publique du Québec, a participé au groupe de lecture des documents proposés.

Liens vers les documents :