Nosocomial infection

  • September-06-11

    L'entérocoque résistant à la vancomycine (ERV) a fait son apparition au Québec à la fin des années 90 dans quelques centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés (CHSGS). En octobre 1998, un groupe de travail sur l'ERV a émis des lignes directrices sur les mesures de contrôle et de prévention des infections à ERV, lesquelles ont été révisées en 1999 par le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ).

    Dans le but de limiter la propagation des ERV intra- et inter-installations au Québec, un système de communication et de déclaration des éclosions a été mis en place en 1996. Ce système d'information bien qu'il fournissait un état de situation sur les éclosions dans les installations n'était cependant pas un programme de surveillance. En effet, il ne permettait...

  • July-28-11

    La surveillance provinciale des diarrhées associées à Clostridium difficile (DACD) se poursuit maintenant pour une 6e année consécutive. Pendant la 4e année de surveillance, les taux d'incidence des DACD au niveau provincial ont atteint le niveau le plus bas jamais observé depuis le début du programme en août 2004 avec une stabilisation jusqu'à la 6e année. Plus de la moitié des installations présentaient une incidence plus basse que celle observée pendant les années antérieures. Cependant, une hétérogénéité importante entre les installations et des augmentations localisées de l'incidence des DACD continuent d'être observées.

    Au cours de cette 6e année de surveillance, une 5e année de surveillance provinciale des...

  • July-26-11

    La surveillance des bactériémies associées aux accès veineux en hémodialyse (SPIN-HD) a été mise en place en avril 2007 par le Comité de surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN), un groupe de travail du Comité des infections nosocomiales du Québec (CINQ) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Cette surveillance découle d'un processus de priorisation de la surveillance des bactériémies nosocomiales reliées aux soins ambulatoires.

    Le présent rapport fait état des résultats de la troisième année de surveillance dans les unités de dialyse participantes du Québec, pour la période du 1er avril 2009 au 31 mars 2010.

  • July-12-11

    Un programme de surveillance provinciale des bactériémies sur cathéters centraux (SPIN-BACC) aux soins intensifs a été mis en place en octobre 2003 et se poursuit depuis au sein des centres hospitaliers participants à partir du portail Web de surveillance de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Depuis janvier 2007, ce programme de surveillance est devenu obligatoire pour les unités de soins intensifs (USI) ayant 10 lits ou plus. Ce rapport annuel sera donc particulièrement intéressant puisqu'il permet un suivi des mêmes USI depuis 2007-2008.

    Ce rapport présente les résultats de la surveillance continue des bactériémies sur cathéter centraux aux soins intensifs pour la période d'avril 2009 à mars 2010. Cette année, ne sont présentés que les taux suivant la...

  • July-12-11

    Le programme de surveillance des bactériémies nosocomiales panhospitalières en est à sa troisième année d'opération. Le maintien de ce programme permet de surveiller la portion la plus sévère des infections nosocomiales et de tenir à jour des barèmes nationaux qui serviront de référence aux données locales de surveillance. Les installations peuvent également utiliser les résultats de la surveillance pour établir leurs interventions prioritaires.

    Au cours des deux dernières années de surveillance (2007-2008 et 2008-2009), les taux d'incidence rapportés étaient similaires, avoisinant les 7,0/10 000 jours-présence (jp). Les taux triplaient ou quadruplaient dans les unités de soins intensifs (USI) des centres à vocation universitaire. Cette année, une nouvelle définition de...

  • April-19-11

    La surveillance des bactériémies à Staphylococcus aureus se poursuit maintenant pour sa septième année. Depuis son début, on observe une diminution constante des bactériémies à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) alors que le nombre de bactériémies à Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline (SASM) demeure relativement constant.

    Ce rapport présente le portrait de l'évolution des bactériémies à Staphylococcus aureus pendant la 7e année de surveillance (soit du 4 janvier 2009 au 2 janvier 2010) dans l'ensemble des 86 centres participant au programme de surveillance provinciale. Les données, extraites du portail de l'Institut national de santé publique du Québec en date du 4 mai 2010, seront comparées aux...

  • February-24-11

    Le taux de participation à l'étude fut excellent, 90 % des centres sollicités ont complété le questionnaire. Ces centres hospitaliers (90 % des CH et 96 % des CHU) représentent 86 % des lits de courte durée au Québec.

    Au moment de l'étude, soit entre juin et septembre 2009, on dénombre 193 professionnels en prévention des infections correspondant à 177 équivalents temps plein (ETC), soit 2 fois plus qu'en 2004.

    Quatre-vingt-trois des 84 centres hospitaliers (99 %) ont un protocole de dépistage du SARM à l'admission.

    Le dépistage ciblé de la clientèle à l'admission selon les facteurs de risques recommandés sont appliqués dans plus de 90 % des hôpitaux. Cependant, on constate que 45 % des centres appliquent des mesures de dépistages universel à leur clientèle à l'...

  • February-14-11

    En juin 2008, le Centre provincial de référence en stérilisation demandait au Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) son avis sur le risque encouru de contracter une tuberculose lors du retraitement des bronchoscopes et sur l'indication du port d'un appareil de protection respiratoire (APR) N-95 par les employés en charge du retraitement de ces équipements en considérant que, dans certains milieux, cette tâche est réalisée dans le secteur clinique où s'effectue la bronchoscopie alors que, dans d'autres, elle s'effectue à la centrale de stérilisation. En lien avec cette demande, ce document présente une analyse du risque de transmission de la tuberculose au personnel attitré au retraitement des bronchoscopes, selon que la procédure est effectuée directement dans la...

  • January-07-11

    En septembre 2009, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec demandait au Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) son avis sur le pourcentage minimal d'alcool requis dans les solutions hydro-alcooliques (SHA) utilisées en milieux de soins. En lien avec cette demande, ce document fait état des connaissances concernant l'efficacité des différents alcools à inactiver les microorganismes d'importance en milieu hospitalier. La concentration en alcool n'étant pas l'unique critère de sélection d'une SHA en milieux de soins, d'autres caractéristiques pouvant influencer le choix d'un tel produit sont également passées en revue. Des recommandations entourant la sélection et l'utilisation des SHA en milieux de soins ont été élaborées.

    Le CINQ recommande...

  • November-22-10

    La surveillance des bactériémies nosocomiales panhospitalières a été ciblée par le Comité des infections nosocomiales du Québec (CINQ) comme étant une priorité dans le système de surveillance national des infections nosocomiales. Le programme de surveillance, mis en place en avril 2007 sur le portail Internet sécurisé de l'Institut, représente la troisième phase de surveillance effectuée par le Comité de surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN). Elle s'inscrit à la suite des projets SPIN-1 et SPIN-2 qui ont eu cours en 1998 et 2000-2001 respectivement et qui démontraient la présence de bactériémies acquises en milieux de soins et l'importance d'en faire une surveillance systématique et continue. Le maintien du programme permettra de surveiller la portion la plus...

Pages

Subscribe to Nosocomial infection