Publications

Nouveautés

Vous pouvez utiliser le formulaire pour effectuer une recherche dans l'ensemble de nos publications.

  • 21 octobre 2020

    Cette fiche présente les différentes recommandations à appliquer lors de soins à domicile (SAD). Les mesures recommandées dans ce document sont formulées à la lumière des données scientifiques disponibles à ce jour et les recommandations d’experts d’instances internationales reconnues concernant le SRAS-CoV-2. Elles sont ajustées selon l'évolution de la situation épidémiologique et les nouvelles connaissances sur ce virus et sur l’efficacité des mesures préventives. Une telle démarche s'inscrit dans un processus de gestion de risque visant à optimiser l'utilisation des ressources disponibles, tout en assurant la sécurité de la population dans le contexte où le confinement de la maladie est l’objectif poursuivi par les instances nationales (ASPC) et internationales (OMS). Certaines...

  • 19 octobre 2020

    L’INSPQ a déposé ce mémoire au ministère de l’Éducation pour faire valoir l’importance de tenir compte de toutes les dimensions de la sécurité pour que les Québécoises et les Québécois, en particulier les jeunes, puissent pratiquer des sports dans un environnement sain et sécuritaire.

    La violence dans les sports va bien au-delà de gestes de brutalité ou de rudesse. Les manifestations de violence peuvent prendre la forme de violence physique, psychologique ou sexuelle. Il peut s’agir de sévices physiques, de menaces ou d’intimidation, de propos dénigrants, humiliants ou discriminants, de harcèlement, de gestes ou de paroles à connotation sexuelle, d’agression sexuelle.

    Qui plus est, la violence peut se manifester durant les entraînements, dans les vestiaires, sur le...

  • 19 octobre 2020

    Ce rapport présente les résultats d’entrevues individuelles téléphoniques réalisées quelques jours après le déconfinement entamé le 4 mai 2020 auprès de personnes âgées de 60 ans et plus (n = 15) au sujet de leurs perceptions et comportements par rapport à la maladie à coronavirus (COVID-19). Des données ont été recueillies entre autres sur la perception du risque de contracter la COVID-19 pour les répondants ou leurs proches, la perception quant au respect des mesures de santé publique recommandées par le gouvernement (par eux-mêmes et leur entourage), la perception des conséquences de mesures de prévention de la COVID-19 sur les activités quotidiennes, la perception du déconfinement, la perception de la gestion de la crise par le gouvernement ainsi que la perception de l’information...

  • 19 octobre 2020

    Ce rapport présente les résultats de groupes de discussion virtuels réalisés en mai 2020 au sujet de la maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec. Quatre groupes ont été formés : deux auprès de parents (un groupe de parents ayant retourné les enfants à l’école et un groupe de parents ayant décidé de garder les enfants à la maison), un auprès de personnes vivant dans des régions où peu de cas ont été recensés et un auprès de personnes dont la langue maternelle est l’anglais ou une autre langue que le français. Vingt-six (26) personnes ont pris part à l’étude au total. Les discussions portaient sur l’adhésion aux mesures de prévention, les conséquences de la pandémie sur les activités quotidiennes, l’expérience de la parentalité lors du confinement ainsi que les perceptions du risque...

  • 19 octobre 2020

    Parallèlement à l’incidence des cas d’infections à Clostridioides (C.) difficile (ICD) qui n’a de cesse de diminuer, le présent sommaire montre qu’en 2019, le profil épidémique le plus prévalent au Québec, le NAP1, est en nette diminution chez les cas acquis en cours d’hospitalisation, avec une fréquence d’environ 60 % de 2005 à 2015 à 20,5 % en 2018 et 14,4 % en 2019.

    Au Canada, une forte diminution de ce taux a été observée au profit des cas acquis dans la communauté. Au Québec, l’inclusion des souches ICD acquises dans la communauté à la surveillance de 2019 a permis de mettre en évidence un ribotype potentiellement hypervirulent, préférentiellement associé à un mode d’acquisition communautaire, soit le ribotype 078. Ce ribotype pourrait participer à l’augmentation...

  • 19 octobre 2020

    Le comité pour la Surveillance des infections nosocomiales (SPIN), en collaboration avec le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ), a initié un programme obligatoire de surveillance des bactériémies à Staphylococcus (S.) aureus en 2006. L’analyse des résultats de cette surveillance suggérait qu’une proportion significative des bactériémies à S. aureus résistant à la méthicilline (SARM) n’était pas d’acquisition nosocomiale (Galarneau et al. 2008). Dès lors, le CINQ a jugé important d’étudier le profil moléculaire des souches de SARM isolées des hémocultures au Québec, quelle que soit la catégorie d’attribution, nosocomiale ou communautaire, de la bactériémie.

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié...

  • 15 octobre 2020

    Les recommandations de la santé publique en santé au travail s’appuient sur un principe de hiérarchie des mesures de prévention et de protection en santé au travail en fonction de leur efficacité dans le contexte particulier de la COVID-19. Les mesures présentées dans cette fiche s’ajoutent aux autres mesures recommandées pour les milieux de travail et les travailleurs, qui, combinées, augmentent la protection des travailleurs.

  • 15 octobre 2020

    Cette fiche s’adresse aux employeurs et aux travailleurs des milieux d’enseignement préscolaires, primaires, secondaires, collégiaux et universitaires, de même qu’à ceux des milieux offrant de la formation professionnelle ou générale aux adultes. Elle offre des recommandations pour prévenir la transmission de la COVID-19 et ainsi, protéger la santé de l’ensemble du personnel y compris les enseignants et professeurs, les professionnels, le personnel de soutien et d’encadrement, etc. Cette fiche ne concerne pas les élèves, les étudiants et les stagiaires qui ne sont pas visés par la Loi sur la santé et la sécurité du travail.

  • 15 octobre 2020

    La consommation d'alcool est un problème de santé publique important, car elle est responsable d'un grand nombre de blessures et de maladies aiguës et chroniques. Ces conséquences entraînent des coûts importants pour la société. Cette étude permet d’estimer que la consommation d'alcool a entraîné 2 850 décès et près de 25 000 hospitalisations en 2014 au Québec. Les cancers étaient la première cause de décès et les traumatismes la première cause d'hospitalisations attribuables à l’alcool.

  • 15 octobre 2020

    La situation épidémiologique de la COVID-19 évolue au Québec. Dans ce contexte, il est nécessaire de réviser en continu nos recommandations dans les milieux de soins. Le Québec s’est doté d’un système de paliers d’alerte par région avec des mesures additionnelles à déployer pour ralentir la transmission du virus. Certaines mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI), dont le port du masque médical, sont modulées en fonction de ces paliers.

    Cet avis s’ajoute au décret ministériel sur le port obligatoire du couvre-visage dans les lieux publics déjà en vigueur (...

Souscrire à Nouvelles publications