West Nile Virus

  • April-20-21

    En 2019, l’Institut national de santé publique du Québec a reçu deux mandats du ministère de la Santé et des Services sociaux dont les objectifs sont « d’adapter un outil décisionnel pour articuler les activités associées à la surveillance intégrée des arbovirus » et de répondre à quatre questions spécifiques à la pertinence de maintenir la surveillance entomologique du virus du Nil occidental.

    Pour répondre au premier mandat, une revue de la littérature scientifique et grise a permis d’analyser les différents outils employés par les instances de santé publique ailleurs dans le monde. L’algorithme décisionnel contenu dans les lignes directrices de l’European Centers for Disease and Prevention Control pour la surveillance des moustiques indigènes en Europe a été retenu. Celui-ci...

  • November-20-19

    Plus d’une centaine d’arbovirus ayant le potentiel d’infecter les humains a été identifiée à l’échelle internationale. Les autorités de santé publique doivent donc cibler les arbovirus causant des infections les plus à risque de complications afin de déterminer lesquels devraient faire l’objet d’une surveillance. Au Québec, tout comme ailleurs en Amérique du Nord, les infections cliniques les plus fréquentes et les plus à risque de complication sont associées au virus du Nil occidental (VNO), suivies de celles liées aux virus du sérogroupe Californie. La province effectue également un « monitorage entomologique » les principales espèces de moustiques qui véhiculent des arbovirus exotiques tels que les virus du Chikungunya, du Zika et de la Dengue.

    Le ministère de la Santé et...

  • April-16-19

    Le rôle intrinsèque des conditions météorologiques sur l’incidence et la distribution des zoonoses est bien documenté. L’exploitation de ces paramètres météorologiques en guise d’indicateurs de la présence de certains vecteurs pourrait permettre d’émettre des prédictions significatives au sujet des éclosions. Toutefois, traduire des paramètres météorologiques en indicateurs est difficile à réaliser, notamment à cause de la non-linéarité des dynamiques de transmission zoonotique.

    Cette synthèse de connaissances vise à évaluer le potentiel d’utilisation de la température et des niveaux de précipitations à titre d’indicateurs météorologiques de la présence de certains vecteurs du virus du Nil occidental (VNO) au Québec.

    Elle soutient également la réflexion sur les...

  • September-27-18

    En 2017, la surveillance des arboviroses transmises par les moustiques au Québec a inclus la surveillance intégrée (humaine, entomologique et animale) du virus du Nil occidental (VNO), la surveillance des cas humains d’encéphalites et des cas équins d’infections associées au virus de l’encéphalite équine de l’Est (VEEE). Une étude, cofinancée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et l’Agence de santé publique du Canada (ASPC), avait pour objectif de détecter l’introduction mécanique accidentelle des moustiques de l’espèce Aedes albopictus.

    Au cours de la saison 2017, 27 cas humains d’infection par le VNO (dont une infection asymptomatique) ont été déclarés aux directions de santé publique. L’ensemble des cas auraient acquis leur infection au...

  • September-04-18

    À l’été 2014, le ministère de la Santé et des Services sociaux a effectué des activités d’épandage de larvicides dans le but d’évaluer leur efficacité à réduire l’abondance des moustiques vecteurs du virus du Nil occidental (VNO) et leur taux d’infection. L’Institut national de santé publique du Québec a été mandaté pour mener cette évaluation.

    L’été 2014 s’est révélé une saison relativement calme quant à l’abondance des moustiques collectés et l’infection des moustiques vecteurs du VNO. En effet, l’abondance moyenne des moustiques du genre Culex pipiens et Culex restuans était deux à trois fois plus faible en 2014 qu’en  2013. Ainsi, les résultats de cette étude ne peuvent pas être extrapolés pour prédire l’efficacité des larvicides lors d’une saison à plus...

  • June-21-18

    In 2016, the Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) asked the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) to add the eastern equine encephalitis virus (EEEV) and the California serogroup viruses (CSGV) to the West Nile virus (WNV) integrated surveillance. The MSSS also requested surveillance of the Aedes albopictus mosquito.

    During 2016, 30 cases of WNV infection and five cases of encephalitis linked to CSGV were reported to the public health service. All of the cases were acquired in Québec.

    Therefore, 53 entomological stations were set up in the province of Québec: three specifically to collect EEEV vectors, nine for Aedes albopictus surveillance, and 41 for combined WNV and CSGV surveillance. In all, 935 mosquito pools...

  • August-31-17

    Pour l’année 2016, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) d’ajouter à la surveillance intégrée du virus du Nil occidental (VNO), celle du virus de l’encéphalite équine de l’Est (VEEE) et des virus du sérogroupe Californie (VSGC), en plus de la surveillance des moustiques de l’espèce Aedes albopictus.

    Au cours de 2016, 30 cas d’infection par le VNO et cinq cas d’encéphalites liées au VSGC ont été déclarés à la santé publique. Tous les cas ont acquis leur infection au Québec.

    De même, 53 stations entomologiques ont été installées sur le territoire québécois, dont trois ont été déployées spécifiquement pour collecter les vecteurs du VEEE, neuf pour la surveillance d’Aedes...

  • May-17-17

    En 2015, la surveillance intégrée du virus du Nil occidental (VNO) comprenait des activités de surveillance humaine, entomologique et animale.

    Au cours de cette année, 45 cas confirmés d’infection par le VNO ont été déclarés. Ces cas ont été acquis principalement dans les régions sociosanitaires de la Montérégie (n = 16), de Laval (n = 11), de Montréal (n = 6) et de Lanaudière (n = 5). Cinq autres cas ont été acquis respectivement dans les régions de la Capitale-Nationale, de la Mauricie et Centre-du Québec, de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscaminque. La région d’acquisition est inconnue pour un cas et deux cas ont été acquis hors Québec.

    • Un total de 32/45 (71%) cas ont manifesté une atteinte neurologique : 36/45 (80 %) cas ont été hospitalisés dont 7 ont été...
  • February-12-16

    Cet avis scientifique propose un cadre de référence qui permet d’orienter les activités de surveillance entomologique minimales au Québec pour 2015. Il reflète les évolutions récentes en matière de recherche scientifique et d’activités de surveillance et de lutte contre les moustiques.

    L’Institut national de santé publique du Québec a réalisé une recherche de la littérature scientifique et grise sur les méthodes de surveillance entomologique du virus du Nil occidental. Une analyse de données humaines et entomologiques a été faite. Un algorithme décisionnel a été créé afin de déterminer le nombre et l’emplacement de stations entomologiques.

    • Il est recommandé de faire la surveillance entomologique avec 45 stations de référence fixes du début juin à la dernière...
  • September-14-15

    Au cours de la saison 2014, la surveillance intégrée du virus du Nil occidental (VNO) au Québec a inclus la surveillance épidémiologique des cas humains, la surveillance entomologique et la surveillance des animaux, incluant les oiseaux sauvages et les animaux d'élevage.

    • Au cours de cette saison, six cas humains confirmés et un cas probable d'infection par le VNO ont été déclarés au Québec.
      • Les cas provenaient des régions sociosanitaires de Montréal (n = 2), de Lanaudière (n = 1) et de la Montérégie (n = 3). Pour le dernier cas (probable), la région est inconnue.
      • Six cas ont été hospitalisés, dont cinq ont manifesté une atteinte neurologique.
      • Aucun décès lié au VNO n'a été signalé au cours de cette saison.
      • L'âge moyen des cas a été...

Pages

Subscribe to West Nile Virus