OPUS : fiches synthèses sur l’environnement bâti

La collection OPUS consiste en une série de fiches basées sur des synthèses de connaissances produites par le Centre de référence sur l’environnement bâti et la santé (CREBS) sous la direction scientifique et la coordination de l’Institut national de santé publique du Québec. Il s’agit d’une initiative de transfert de connaissances ayant pour but d’éclairer les choix des praticiens et des décideurs afin de favoriser le développement d’environnements bâtis sains et sécuritaires.

Chaque numéro se consacre à un thème lié à l’environnement bâti ou à l’aménagement du territoire dans une perspective de santé publique. Opus conjugue une analyse critique des articles les plus récents de la littérature scientifique avec des observations ou des illustrations pouvant favoriser l’application de ces connaissances dans le contexte québécois.

OPUS s’adresse aux professionnels et aux décideurs qui ont à élaborer, à soutenir ou à mettre en place une intervention touchant l’environnement bâti. Selon le thème abordé, chaque numéro de la collection peut aussi viser d’autres acteurs de la vie collective concernés par le développement d’environnements bâtis sains et sécuritaires.

  • 7 décembre 2020

    Dans un premier temps, cette fiche présente les principaux bénéfices sur la santé et la qualité de vie que peut générer la revitalisation des cœurs des villes et des villages. Dans un deuxième temps, il est question des mécanismes de participation citoyenne qui permettent aux projets de revitalisation et aux nouveaux aménagements de s’arrimer aux besoins et à la vision de ses utilisateurs. Dans un troisième temps, en guise d’inspiration, des pratiques d’aménagements sains et sécuritaires sont décrites.

    Cette fiche s’adresse aux acteurs municipaux ainsi qu’à toute personne qui s’intéresse aux impacts sociosanitaires de la revitalisation des cœurs de villes et de villages. Elle vise à soutenir les acteurs qui interviennent sur l’environnement bâti des villes et des villages.

  • 8 juillet 2020

    Plus qu’un simple abri, le logement est une composante importante qui affecte la santé physique et mentale des individus. Plusieurs facteurs influencent la qualité du logement : conception, emplacement, choix des matériaux, entretien, comportements des occupants, etc. Un logement bien conçu et entretenu peut offrir aux occupants un milieu de vie sain et sécuritaire. Toutefois, divers contaminants et certaines problématiques associées au logement peuvent causer des problèmes de santé allant de la nuisance au développement de maladies. Il importe donc de s’assurer que les logements soient sains (absence ou réduction des contaminants à l’intérieur), confortables sur le plan thermique, olfactif, auditif, résilients aux aléas climatiques (p. ex. résistance aux inondations et aux...

  • 1 novembre 2019

    Cette fiche s’adresse aux acteurs municipaux ainsi qu’à toute personne qui s’intéresse aux impacts des caractéristiques de l’emplacement des écoles sur la santé et le bien-être de leurs occupants. Elle vise à soutenir les acteurs qui interviennent sur l’environnement bâti autour des établissements d’enseignement, en excluant les terrains qui leur sont associés, comme la cour d’école et le stationnement. Les propos tenus dans cette fiche se rapportent principalement aux écoles primaires et secondaires, mais plusieurs peuvent également s’avérer pertinents pour d’autres institutions d’enseignement.

    L’environnement bâti se définit comme tout élément de l’environnement physique construit ou aménagé par l’être humain. Un environnement bâti propice à la santé favorise le...

  • 9 avril 2019

    Le premier numéro de la collection est dédié aux espaces verts urbain. La disponibilité des espaces verts et leur niveau d’accès sont des caractéristiques de l’environnement bâti pouvant favoriser ou non la santé et le bien-être de la population. Non seulement les espaces verdis, comme les parcs, sont bénéfiques à la santé humaine, mais les arbres plantés en bordure de terrains et dans les emprises municipales, soit l’espace compris entre la limite d’une propriété et le bord de la rue ou du trottoir, ont également des retombées sanitaires intéressantes. Ce numéro fait une large place aux bénéfices que les espaces verts procurent en milieu urbain. De plus, il fournit des pistes sur les façons de verdir les villes et d’accroître la popularité des espaces verts.

    L’environnement...

Souscrire à OPUS : fiches synthèses sur l’environnement bâti