Avis du Comité sur l'immunisation du Québec sur l'utilisation du vaccin influenza saisonnier 2009-2010 : 3 décembre 2009

En septembre 2009, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a émis un premier avis portant sur l’utilisation du vaccin influenza saisonnier 2009-20101. Sommairement, le CIQ recommandait de retarder la vaccination contre le virus saisonnier et de commencer par la campagne de vaccination de masse contre le virus influenza pandémique A(H1N1)p 2009 et, dans un second temps, de procéder à la campagne de vaccination avec le vaccin saisonnier trivalent. Les objectifs poursuivis par ces recommandations étaient : (1) d’assurer rapidement une protection maximale de la population contre le virus pandémique dans la perspective d’une deuxième vague survenant durant l’automne et (2) de ne pas accroître le risque d’acquisition du virus A(H1N1)p en administrant le vaccin saisonnier sans administration concomitante ou préalable du vaccin contre le virus pandémique. Cette dernière constatation découlait de données de plusieurs études canadiennes qui semblaient indiquer que la vaccination saisonnière pouvait être un facteur de risque d’acquisition de l’influenza A(H1N1)p.

Par ailleurs, le CIQ indiquait : (1) qu’une vaccination simultanée avec les deux vaccins était possible et pouvait être recommandée pour certains groupes et selon la capacité du réseau à procéder à cette double vaccination simultanée et (2) qu’après la vaccination contre le virus influenza pandémique A(H1N1)p 2009, la vaccination saisonnière devrait être recommandée aux personnes appartenant aux groupes visés habituellement. L’avis mentionnait que la situation épidémiologique devait être suivie attentivement et que les recommandations pourraient être ajustées en fonction de l’évolution de la situation.

Au Canada, le Comité consultatif national sur l’immunisation (CCNI) a émis en octobre 2009 des recommandations quant à l’utilisation du vaccin trivalent saisonnier pour la saison 2009-2010. Comme les années précédentes, l’avis recommande la vaccination des personnes qui présentent un risque élevé de complications liées à la grippe ou qui sont susceptibles de transmettre la grippe à des personnes vulnérables2. Il faut signaler que dans la plupart des pays industrialisés de l’hémisphère Nord, la vaccination contre le virus saisonnier a précédé ou a été effectuée en même temps que la mise en oeuvre de la campagne de vaccination de masse contre le virus pandémique A(H1N1)p.

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: