Portrait de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire au Québec et dans le reste du Canada, 2016-2017

En novembre 2015, le Québec adoptait la Loi concernant la lutte contre le tabagisme, qui assujettit la cigarette électronique, aussi appelée « produits de vapotage », aux mêmes dispositions que les produits du tabac en ce qui concerne la vente, la promotion et la publicité, et les lieux d’usage. Cet encadrement était le plus restrictif au pays, en raison de la plus grande portée des interdictions de promotion et de publicité pour les produits de vapotage. La présente publication vise à décrire l’évolution de la prévalence d’usage de la cigarette électronique chez les élèves québécois du secondaire, de 2014-2015 à 2016-2017 ainsi que certaines caractéristiques de cet usage. Des comparaisons avec le reste du Canada sont présentées.

Les analyses des données de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves 2016-2017 permettent de faire les constats suivants :

  • En 2016-2017, 10 % des élèves québécois du secondaire avaient utilisé la cigarette électronique au cours des 30 jours précédents, une proportion similaire à 2014-2015. Dans le reste du Canada, cette proportion a augmenté de 6 à 9 % de 2014-2015 à 2016-2017;
  • Au Québec, les élèves fumeurs de cigarettes qui utilisent la cigarette électronique rapportent l’utiliser plus souvent que les élèves non fumeurs;
  • Les arômes de fruits sont les plus populaires, suivis des arômes de bonbons, de dessert et de menthe;
  • Les élèves du secondaire se procurent leurs cigarettes électroniques principalement de sources sociales, en particulier par leurs amis;
  • De 2014-2015 à 2016-2017, la perception qu’il est difficile de se procurer une cigarette électronique a augmenté chez les élèves québécois, alors qu’elle n’a pas changé chez les élèves du reste du Canada;
  • Au cours de la même période, la perception de la nocivité de la cigarette électronique a augmenté chez les élèves québécois, alors qu’elle n’a pas varié chez les élèves du reste du Canada.

Depuis que ces données ont été recueillies, le gouvernement fédéral a légalisé la vente de produits de vapotage avec nicotine en mai 2018, et un nouveau type de dispositif de vapotage a fait son apparition sur le marché canadien : les systèmes à capsules. Les données sommaires divulguées par Santé Canada font état d’une proportion d’élèves du secondaire ayant utilisé la cigarette électronique au cours des 30 jours précédents de 17 % au Québec en 2018-2019 et de 20 % pour l’ensemble du Canada, incluant le Québec.

La grande popularité de ces dispositifs chez les adolescents pousse les gouvernements fédéral et provinciaux à resserrer davantage l’encadrement des produits de vapotage. Trois aspects sont visés : la réduction du nombre d’arômes, qui augmentent l’attrait des produits pour les jeunes; une limite à la concentration en nicotine, qui augmente le risque de dépendance, et une réduction de l’accès géographique et économique.

Portrait de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire au Québec et dans le reste du Canada, 2016-2017

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-87802-5