Consultation sur les arômes dans les extraits de cannabis inhalés : modifications au Règlement sur le cannabis

Les produits liquides de vapotage de cannabis ne sont pas en vente au Québec, mais l’INSPQ souhaite commenter les propositions de modifications réglementaires de Santé Canada concernant les extraits de cannabis destinés à l’inhalation en circulation au pays.

La proposition d’interdire que les extraits de cannabis destinés à l’inhalation génèrent un goût, une odeur ou une sensation chimio-esthétique autre que celle typique du cannabis est saluée par l’INSPQ.

L’INSPQ exprime les préoccupations suivantes :

  • L’autorisation d’utiliser des agents aromatisants identiques aux substances produites par le cannabis risque d’en augmenter l’attrait;
  • L’ajout de terpènes en concentrations importantes dans les extraits destinés à l’inhalation présente des risques toxicologiques;
  • L’inclusion des composés ajoutés parmi la liste des agents aromatisants sur l’étiquette des produits limite leur repérage;
  • La toxicité des aérosols émis par les extraits de cannabis pour inhalation est méconnue;
  • Les arômes de fruit sont particulièrement attractifs auprès des jeunes.

L’INSPQ déplore que :

  • de nombreux produits portent des noms évoquant des goûts d’arômes différents de celui du cannabis. Ces noms rappellent des desserts ou des fruits et contribuent à l’attrait pour ces produits;
  • des entreprises, particulièrement par le biais des médias numériques, valorisent les arômes issus des terpènes ou présentent des images et même des emballages stylisés différents de ceux qui sont présentés dans les succursales de vente, ceci afin de créer des associations visuelles avec des facteurs d’attraits, les fruits par exemple.

Afin de renforcer les propositions de modifications réglementaires, l’INSPQ formule les recommandations suivantes :

  • Limiter les ajouts de terpènes et exiger l’affichage des composés ajoutés dans les produits.
  • Faire effectuer des analyses obligatoires des aérosols par des laboratoires certifiés répondant aux normes développées par un laboratoire de référence pour tous les extraits de cannabis destinés à l’inhalation.
  • Resserrer l’encadrement de la promotion des extraits de cannabis destinés à l’inhalation. L’INSPQ propose d’interdire :
  • les arômes de fruits puisqu’ils présentent un attrait important auprès des jeunes;
  • l’emploi de noms de produits pouvant faire croire qu’un produit a un arôme autre que celui typique du cannabis;
  • les descriptifs aromatiques (p. ex. produit aux notes d’agrumes et de pin) autres que les noms des terpènes retrouvés dans les produits;
  • l’emploi d’images, incluant des représentations visuelles d’emballages non réglementaires, permettant d’associer un produit à un arôme non typique du cannabis dans toute communication numérique (sites Internet, réseaux et médias sociaux).
  • Rehausser la surveillance des pratiques de promotion en ligne qui pourraient être attrayantes, notamment auprès des jeunes et des non-initiés.
Consultation sur les arômes dans les extraits de cannabis inhalés : modifications au Règlement sur le cannabis

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-90109-9

Notice Santécom: