Indicateurs associés à l’isolement social et à la solitude chez les parents québécois pendant la période de la périnatalité et de la petite enfance

À partir des données disponibles dans les enquêtes populationnelles québécoises réalisées auprès des parents et des familles, cette synthèse rapide vise à documenter la prévalence de l’isolement social et de la solitude des parents québécois lors de la période de la périnatalité et petite enfance (PPE). Ce document s’adresse principalement aux autorités de santé publique, nationales et régionales, et à l’ensemble des partenaires, afin de les orienter dans leur planification et leurs interventions en matière d’isolement et de la solitude des parents.

Une recension des enquêtes populationnelles québécoises réalisées depuis les vingt dernières années auprès des parents et des familles a permis de constater que :

  • Les enquêtes populationnelles québécoises ne permettent pas de documenter adéquatement la prévalence de l’isolement social et de la solitude des parents québécois ayant de jeunes enfants. Aucune enquête réalisée auprès des parents et des familles n’inclut des mesures directes de ces deux phénomènes;
  • Deux proxys permettent d’estimer indirectement la prévalence de l’isolement social et de la solitude des parents québécois lors de la période de la PPE. Il s’agit de la qualité des relations sociales du parent et du soutien social perçu par le parent;
  • La grande majorité des parents québécois ayant de jeunes enfants semblent bénéficier de relations sociales de qualité ou d’un soutien social adéquat. Cependant, une proportion non négligeable de parents rapporte des relations sociales de faible qualité (entre 6 % et 27 % des parents) ou d’un faible niveau de soutien social (entre 6 % et 34 % des parents). Ces proportions sont plus élevées selon certaines caractéristiques démographiques et socioéconomiques des parents;
  • Dans l’ensemble, les constats tirés de cette recension suggèrent qu’une proportion non négligeable de parents québécois ayant de jeunes enfants pourrait souffrir de l’isolement social ou de la solitude de façon diverse et variée. Cette hypothèse devra cependant être appuyée par des efforts de recherche dont l’objectif inclura la mesure directe de ces deux phénomènes.

Dès lors, des pistes de recherche sont à développer pour mieux documenter la prévalence de l’isolement social et de la solitude des parents québécois pendant la période de la PPE :

  • Inclure une ou plusieurs questions plus étroitement liées à l’isolement social ou à la solitude dans les enquêtes populationnelles québécoises ciblant les parents et les familles;
  • Exploiter des sources de données complémentaires aux données d’enquêtes et pouvant apporter un éclairage supplémentaire sur la prévalence de l’isolement social et de la solitude chez les parents québécois;
  • Mettre à profit les connaissances issues des études réalisées dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 qui peuvent servir à décrire les taux de l’isolement social et de la solitude chez les parents québécois en temps réel.
Indicateurs associés à l’isolement social et à la solitude chez les parents québécois pendant la période de la périnatalité et de la petite enfance

Auteur(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-90364-2

Notice Santécom: