Document d’appui destiné au Comité consultatif sur la transmission de la COVID-19 en milieux scolaires et en milieux de soins et sur le rôle de la ventilation

Ce document d’appui a été rédigé à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin de soutenir les travaux des membres du groupe d’experts scientifiques et techniques devant se pencher sur l’utilisation de la ventilation dans les établissements des réseaux de la santé et de l’éducation dans le cadre de l’actuelle pandémie de COVID-19. De façon plus spécifique, ce document vise à faire état des connaissances actuelles sur la transmission du virus SRAS-CoV-2 dans l’environnement intérieur des bâtiments et à brosser un portrait du rôle que pourrait notamment jouer la ventilation des milieux intérieurs dans un contexte de pandémie. Puisque la situation du virus SRAS-CoV-2 (COVID-19) et les connaissances sur ce dernier évoluent rapidement, les propos formulés dans ce document sont sujets à des mises à jour.

Ce document comprend une synthèse des connaissances à propos de la transmission du SRAS-CoV-2, des paramètres environnementaux contribuant au maintien de la viabilité du virus à l’intérieur (température et humidité relative) ainsi que du temps de survie sur les divers types de surfaces. Le document fait aussi état des liens entre la transmission du virus et les systèmes de ventilation et de filtration de l’air intérieur. Les données issues de la littérature scientifique permettent de mettre en avant les principaux éléments à retenir, lesquels visent à éclairer les occupants, les usagers et les gestionnaires de bâtiments publics et privés quant aux pratiques à adopter en milieu intérieur afin de minimiser les risques de transmission de la COVID-19. Enfin, la section sur la transmission du SRAS-CoV-2 présente une synthèse des principaux constats du document de l’INSPQ intitulé Transmission du SRAS-CoV-2 : constats et proposition de terminologie.

À retenir

  • Le SRAS-CoV-2 est transmis principalement lors de contacts rapprochés (moins de 2 mètres) et prolongés (plus de 15 minutes) entre les personnes.;
  • Le risque de transmission du SRAS-CoV-2 est augmenté dans des espaces restreints, inadéquatement ventilés, à forte densité d’occupants et lorsque la durée d’exposition est prolongée.
  • Certains paramètres environnementaux influencent la survie du SRAS-CoV-2 dans l’environnement intérieur, comme : la température, l’humidité relative, les rayonnements et le type de surface.
  • Il est généralement admis qu’une ventilation adéquate des milieux intérieurs constitue une mesure de gestion efficace des contaminants de l’air intérieur, comme la COVID-19.
  • Chaque bâtiment est unique en soi, et doit faire l’objet d’une évaluation spécifique au regard des éléments en place pour assurer une ventilation (mécanique et\ou naturelle) optimisée des lieux par des personnes compétentes en la matière.
  • Il faut veiller à l’entretien régulier des systèmes de ventilation mécanique en s’assurant notamment que les grilles et registres y étant associés ne soient pas obstrués, que ses composantes mécaniques et électriques fonctionnent et que les filtres en place soient propres ou remplacés lorsqu’indiqué.
  • Les filtres à haute efficacité intégrés à même les systèmes de ventilation centralisés (CVCA) pourraient fournir une certaine efficacité à réduire les concentrations de particules de l’air intérieur.
  • L’efficacité des dispositifs de filtration mobiles (ou portables) dépend de nombreux facteurs, lesquels peuvent s’avérer autant de contraintes à prendre en considération.
  • Si utilisés, ces dispositifs de filtration mobiles doivent être correctement sélectionnés, déployés et entretenus afin qu’ils puissent capter efficacement les particules dans l’air intérieur.
  • Les dispositifs de filtration mobiles ne peuvent pas être considérés comme une solution unique pour diminuer la concentration de particules virales.
  • Ces dispositifs ne sont pas en mesure de contrer la transmission du SRAS-CoV-2 par les contacts rapprochés avec une personne infectée, lesquels constituent le principal mode de transmission de la COVID-19.
  • La ventilation est une des mesures à appliquer parmi une série de mesures complémentaires de contrôle de la transmission du SRAS-CoV-2 dans les lieux intérieurs. Ces mesures doivent être appliquées en tout temps de manière préventive :
    • Minimisation des contacts et de leur durée et distanciation physique
    • Mesures techniques et d’ingénierie 
      • Ventilation, plexiglas
    • Mesures administratives
      • Encourager le télétravail
      • Marquage au sol
      • Formation et information
    • Mesures de protection individuelle
      • Masque médical,
      • Protection oculaire
      • Protection de groupe : couvre visage
Document d’appui destiné au Comité consultatif sur la transmission de la COVID-19 en milieux scolaires et en milieux de soins et sur le rôle de la ventilation

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-88333-3