Sécurité dans les sports

Mémoire déposé au ministère de l’Éducation au sujet d’un règlement découlant de la Loi sur la sécurité dans les sports

La violence dans les sports va bien au-delà de gestes de brutalité ou de rudesse. Les manifestations de violence peuvent prendre la forme de violence physique, psychologique ou sexuelle. Il peut s’agir de sévices physiques, de menaces ou d’intimidation, de propos dénigrants, humiliants ou discriminants, de harcèlement, de gestes ou de paroles à connotation sexuelle, d’agression sexuelle.

Qui plus est, la violence peut se manifester durant les entraînements, dans les vestiaires, sur le terrain, lors des compétitions, après des matchs, lors de voyages, d’initiations, etc. Elle peut être perpétrée par une personne en position d’autorité comme un entraîneur, un parent, un membre de l’équipe soignante, un pair athlète ou un spectateur.

Ce mémoire de l’Institut déposé au ministère de l’Éducation est l’occasion de réitérer l’importance de tenir compte de toutes les dimensions de la sécurité pour que les Québécoises et les Québécois, en particulier les jeunes, puissent pratiquer des sports dans un environnement sain et sécuritaire.

Les orientations proposées par le projet de règlement à modifier sont accueillies favorablement par l’Institut qui salue à cet égard l’ajout de dispositions portant spécifiquement sur la prévention des commotions cérébrales ainsi que celles visant à protéger l’intégrité physique et morale des personnes. Pour l’Institut, la promotion d’un environnement sportif sain et sécuritaire implique une approche concertée qui comprend une gamme de stratégies préventives ciblant autant les facteurs individuels, relationnels, qu’organisationnels.

Pour prendre connaissance du mémoire : https://www.inspq.qc.ca/publications/2698.

Catégories: