Série sur l’évaluation d’impact intégrée (ÉII) : 6- Principaux défis et enjeux de l’ÉII

Cette note constitue la dernière d’une série de six qui portent sur l’état de la pratique de l’évaluation d’impact intégrée (ÉII). Ces notes documentaires portent respectivement sur :

  1. Situation générale et clarification des concepts
  2. Exemple de la pratique de l’ÉII à la Commission européenne
  3. Exemple de la pratique de l’ÉII en France
  4. Exemple de la pratique de l’ÉII au Royaume‑Uni
  5. Exemple de la pratique de l’ÉII en Irlande du Nord
  6. Principaux défis et enjeux de l’ÉII

Pour assurer cette rencontre entre la science et le développement de politiques, il est préférable de considérer l’ÉII comme un outil politique et pas seulement comme un outil de connaissances (Bäcklund, 2009; Hertin et al., 2007). De fait, l’ÉII peut remplir sa promesse d’améliorer la qualité de la prise de décision si elle n’est pas uniquement perçue comme un dispositif qui assure la rationalisation du processus de décision, mais aussi comme une démarche permettant de créer de nouvelles connaissances qui enrichissent les discussions et favorisent l’atteinte d’une compréhension commune (Achtnicht et al., 2009; Hertin et al., 2007).

Toutefois, un constat général se dégage clairement : l’effet de systématisation du processus de décision induit par l’ÉII conduit au renforcement de la rigueur analytique, à une plus grande transparence et, selon le mode de pratique, à un dialogue social. En cela, l’ÉII contribue à l’amélioration du processus de décision politique (Hertin et al., 2007; Watson et al., 2007; von Raggamby et al., 2007).

Série sur l’évaluation d’impact intégrée (ÉII) 6- Principaux défis et enjeux de l’ÉII

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-88057-8