COVID-19 : Atténuation des risques de transmission dans les transports collectifs

Ce document, rédigé dans le contexte de la pandémie de COVID-19, s’adresse aux exploitants et aux utilisateurs des transports collectifs ainsi qu’à l’ensemble des organismes et individus souhaitant en connaître davantage sur les potentialités de transmission du SRAS-CoV-2 dans ce type de milieu.

Cette revue rapide de la littérature scientifique et grise fait état des connaissances actuelles sur les risques de transmission de la COVID-19 et la gestion de ces derniers dans les différents moyens de transport collectifs (ex. : avions, autobus, trains, métros, navires) ainsi que dans les installations afférentes (abribus, quais d’embarquement et débarcadères, gares, aéroports, etc.).

Le terme transport collectif a été retenu dans le document pour définir l’ensemble des moyens de transport impliquant des véhicules adaptés à l’accueil simultané de plusieurs personnes qui, a priori, n’ont pas de lien personnel ou professionnel entre elles. Il faut noter que ce terme, qui désigne une vaste gamme de moyens de transport, inclut également le transport en commun. Ce document n’aborde cependant pas les enjeux associés au transport par autobus scolaire ainsi que par véhicule automobile (taxi, covoiturage et transport adapté) et ceux associés à la santé des travailleurs œuvrant dans ces milieux, ces deux derniers éléments étant déjà couverts dans deux documents publiés antérieurement par l’INSPQ1.

Le présent écrit ne constitue pas un guide de bonnes pratiques à appliquer lors des déplacements : il vise plutôt à faire état d’informations clés aux exploitants de services de transport collectif relatives à certains facteurs de risque et à outiller les personnes souhaitant utiliser de tels services. Ce document souligne également les orientations de gestion de la pandémie préconisées par diverses organisations nationales, provinciales et municipales concernées par le contrôle du risque de transmission du SRAS-CoV-2 dans ce type de milieu.

Enfin, le Comité de santé environnementale COVID-19, regroupant les auteurs du présent document, a pour rôle d’assurer une veille de la littérature scientifique et grise dans le domaine, d’analyser son contenu et de rapporter les grands constats qui en ressortent afin notamment de soutenir les autorités dans leurs prises de décision. Ce comité n’a toutefois pas le mandat de déterminer les options à privilégier dans la gestion des activités, des enjeux ou des problématiques susceptibles de découler de la mise en application des options retenues.

Messages clés

  • À l’instar des autres milieux intérieurs en général, les moyens de transport collectifs et leurs installations afférentes présentent plusieurs facteurs de risque susceptibles de contribuer à la transmission du SRAS-CoV-2, soit une densité élevée d’utilisateurs, un espace restreint, une ventilation parfois inadéquate et une durée de trajet parfois importante.
  • Les informations consultées concernant le risque d’infection par le SRAS-CoV-2 dans les transports collectifs sont actuellement limitées et doivent être interprétées avec prudence, en raison de l’évolution rapide du contexte pandémique, du virus lui-même et de la complexité de l’analyse de l’application des différentes mesures de contrôle par les instances concernées ainsi que par les utilisateurs.
  • Alors qu’aucun mode de transport collectif n’est totalement exempt de risques de transmission, il existe des moyens de contrôle pour les réduire, quel que soit le moyen de transport collectif concerné. Les approches de gestion du risque sont d’autant plus efficaces lorsque des mesures de contrôle strictes sont mises en place et que celles-ci sont bien appliquées par les utilisateurs.
  • Ces différentes mesures de contrôle, notamment l’exclusion des personnes symptomatiques, la distanciation physique, la ventilation adéquate, le respect de l’étiquette respiratoire et le port du masque, doivent être appliquées de façon concomitante afin de réduire les risques de transmission de la COVID-19 dans les transports collectifs.
  • L’atténuation des risques de transmission de la COVID-19 dans un milieu donné dépend de l’implantation, de l’efficacité ainsi que de la diversité des mesures préventives et de contrôle appliquées. Cette atténuation des risques dépend aussi de l’adhésion de l’ensemble des transporteurs et des utilisateurs à ces mêmes mesures.
  • Puisque les transports collectifs - et plus spécialement le transport en commun - constituent une avenue viable, équitable, écologique et favorable pour la santé afin de répondre aux besoins de mobilité des individus et des collectivités, il s’avère essentiel que les organisations concernées mettent en place un ensemble de mesures préventives et de contrôle de la COVID-19 favorisant la sécurité des utilisateurs et le maintien de leur intérêt pour ce mode de déplacement.

1COVID-19 :Taxi, covoiturage et transport adapté et COVID-19 : Transports collectifs (autobus, trains et métro)

COVID-19 : Atténuation des risques de transmission dans les transports collectifs

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: