Violence

  • 12 juillet 2006

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec.

    En vertu de leurs mandats respectifs, ces organismes mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces activités couvrent un ensemble de champs d'intervention, soit la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes...

  • 12 juillet 2006

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, comprises institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the ministère de la Santé et des Services sociaux, and the Institut national de santé publique du Québec.

    Within their respective mandates, these organizations run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such violence and suicide prevention as well as safety promotion and injury prevention in urban environments, in transportation, in residential and in...

  • 13 juin 2006

    La sécurité est un besoin essentiel pour les collectivités. C’est pourquoi, depuis les dernières décennies, de nombreux efforts ont été réalisés pour prévenir et contrôler la criminalité et la violence, maintenir la paix ainsi que prévenir les accidents et les blessures.

    À l’origine, ce sont les travaux du Comité intersectoriel sur la sécurité dans les milieux de vie, et plus particulièrement la production du document Sécurité dans les milieux de vie : Guide à l’intention des municipalités, qui ont incité les auteurs du présent ouvrage à pousser plus loin leur réflexion. En effet, si le Guide, diffusé en mai 1999 et réédité en 2002, se voulait une première initiation à la démarche d’amélioration de la sécurité, il était évident que son implantation dans...

  • 17 mars 2006

    De nombreuses questions ont guidé la présente étude. Dans quelle mesure les sources utilisées et les indicateurs retenus sont-ils comparables d'un pays à l'autre? Observe-t-on des différences fondamentales dans l'approche méthodologique? Privilégie-t-on par exemple des études à dominante qualitative ou celles à dominante quantitative, ou les deux? Quels sont les choix méthodologiques et les techniques de recherche privilégiés? Qui mène ces études comparatives? Cette dernière question paraît d'autant plus importante quand on sait que l'orientation des recherches dépend parfois de l'organisme qui les réalise et de son rapport avec le système public, privé ou universitaire. Différentes traditions en matière de politique de prévention et de sécurité marquent-elles les diagnostics de leur...

  • 19 janvier 2005

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, comprises institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, and the Institut national de santé publique du Québec (see Appendix 1). Within their respective mandates, these organizations run promotional activities on safety and the prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such violence and suicide prevention as well as safety promotion and injury prevention in urban environments, in transportation, in...

  • 19 janvier 2005

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d’un ensemble d’institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale Nationale et Bas-Saint- Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et de l’Institut national de santé publique du Québec (voir annexe 1). En vertu de leur mandat respectif, ces organismes mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces activités couvrent un ensemble de champs d’intervention, soit la promotion de la sécurité et la prévention des...

  • 28 avril 2004

    Tous s'entendent sur le fait que nos enfants représentent une richesse pour la société d'aujourd'hui et de demain. C'est pourquoi il est important de mettre en place des conditions favorables pour qu'ils se développent harmonieusement. Différents paliers de gouvernement reconnaissent effectivement l'importance d'intervenir en priorité auprès des enfants et de soutenir les collectivités pour traduire en mesures concrètes les objectifs de prévention, notamment ceux liés à la prévention de la violence et de la criminalité. En ce qui concerne la violence conjugale, la plupart des actions entreprises ont visé jusqu'à maintenant les femmes qui en sont victimes. Depuis peu, il est apparu essentiel d'élaborer des stratégies adaptées aux enfants exposés.

    Notre projet se donne entre...

  • 28 avril 2004

    Les connaissances actuellement disponibles en ce qui a trait aux stratégies d'intervention à privilégier auprès des enfants exposés à la violence conjugale demeurent limitées car il s'agit d'un champ d'action plutôt récent. Les recherches dans ce domaine ont débuté dans les années 80 et ont porté, dans un premier temps, sur les conséquences pour les enfants de l'exposition à la violence conjugale. Ces résultats de recherche sont présentés dans l'autre recension des écrits produite dans le cadre de ce projet.

    Le présent document se veut une synthèse des connaissances portant spécifiquement sur l'intervention auprès des enfants exposés, et ce, dans différents secteurs d'activité. Il s’appuie sur quatre principes fondamentaux, principes à partir...

  • 26 janvier 2004

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes est formé d'un ensemble d'institutions du Réseau de la santé publique du Québec, soit quatre directions régionales de santé publique (Montréal-Centre, Montérégie, Québec et Bas-St-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et de l'Institut national de santé publique du Québec. En vertu de leur mandat respectif, ces organismes mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels.

  • 26 janvier 2004

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes est formé d'un ensemble d'institutions du Réseau de la santé publique du Québec, soit quatre directions régionales de santé publique (Montréal-Centre, Montérégie, Québec et Bas-St-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et de l'Institut national de santé publique du Québec. En vertu de leur mandat respectif, ces organismes mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels.

     

Pages

Souscrire à Violence