Consommation de substances psychoactives chez les femmes autochtones en période périnatale : déterminants sociaux et stratégies de prévention

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits : Faire plus, faire mieux (2017-2022). En période périnatale, mais également à d’autres périodes de leur vie, les femmes autochtones sont exposées à de multiples facteurs personnels, contextuels et macrosociaux influençant leurs comportements et qui ont malheureusement des conséquences sur leur santé et sur celle des enfants à naître. Le contexte spécifique de la périnatalité et les changements qui accompagnent la maternité s’additionnent aux différentes réalités complexes vécues par les femmes autochtones. Peu de données sont disponibles sur les croisements entre les déterminants sociaux de la santé, particulièrement les déterminants sociaux propres aux Autochtones, et la consommation de SPA avant, pendant et après la grossesse.

Par ailleurs, il existe trois grandes catégories de stratégies de prévention : universelles, sélectives et ciblées. Il est toutefois primordial que les différentes réalités autochtones soient prises en considération dans l’élaboration et dans la mise en œuvre de ces stratégies. La connaissance des stratégies de prévention, efficaces et prometteuses, de la consommation de SPA chez les femmes autochtones en période périnatale sera utile afin d’orienter efficacement de futures stratégies de prévention spécifiques à cette problématique. Celles-ci devront s’inscrire dans un continuum de stratégies de prévention de la consommation de SPA visant les Autochtones de tous les âges et de tous les milieux. L’ensemble de ces stratégies contribueront à réduire les conséquences sociales et sanitaires de la consommation de SPA sur la santé des mères et des enfants autochtones.

L’objectif de ce projet est de réaliser deux synthèses des connaissances. La première concerne les déterminants sociaux de la consommation de substances psychoactives (SPA) chez les femmes autochtones en période périnatale. La seconde porte sur les stratégies de prévention efficaces ou prometteuses.

Les objectifs spécifiques de ce projet sont :

  • Recenser les déterminants sociaux de la consommation de SPA en période périnatale chez les femmes autochtones;
  • Déterminer les niveaux de qualité des constats scientifiques et déceler les manques de connaissances;
  • Analyser les relations entre les déterminants sociaux recensés;
  • Recenser les stratégies de prévention efficaces et prometteuses;
  • Déterminer quelles sont les caractéristiques des stratégies de prévention efficaces et prometteuses;
  • Illustrer les caractéristiques des stratégies de prévention efficaces et prometteuses avec des exemples québécois provenant des partenaires.

 

Direction : Développement des individus et des communautés

Projet financé par la Direction des affaires Autochtones du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

Dernière mise à jour : 

27 mai 2021