Concentrations en fibres d’amiante dans l’air ambiant

  • Selon le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), en 2004 :
    • les concentrations en fibres d'amiante mesurées dans l’air extérieur de la ville de Thetford Mines à partir de sept échantillons analysés en microscopie électronique à transmission (MET) s'étendaient de < 0,0006 f/ml à 0,0082 f/ml avec une moyenne de 0,0043 f/ml (figure 2);
    • les analyses en MET de cinq échantillons prélevés dans l’air extérieur des villes de Montréal et de Québec n'ont pas permis d'identifier de fibre d'amiante (les concentrations ne dépassaient pas le seuil de détection qui est le 0,0006 f/ml (figure 2);
    • les concentrations provenant du MDDELCC sont égales ou inférieures aux concentrations analysées en MET par l'Association des mines d'amiante du Québec, en 1997, soit de 0,004 f/ml à Asbestos et à Thetford Mines et de 0,007 f/ml à Black Lake (Bourgault et Belleville, 2009).

Figure 2 - Concentrations de fibres d’amiante dans différentes villes du Québec (analyse en en microscopie électronique à transmission), 2004

 

Source : Bourgault et Belleville, 2009.

  • Dans la ville d'Asbestos, les concentrations annuelles moyennes de fibres dans l'air ambiant rapportées entre 1998 et 2005 par la mine Jeffrey variaient entre 0,003 et 0,007 f/ml selon le site d'échantillonnage (Deacon, 2005). Toutefois, la méthode d'analyse utilisée n'a pas été spécifiée.
  • Selon l’Association des mines d’amiante du Québec, de 1982 à 1996, les concentrations en fibres d'amiante mesurées dans d’air extérieur des villes de Black Lake, Thetford Mines et Asbestos à partir d’échantillons analysés en MET ont varié au cours des années (figure 3).

Figure 3 - Concentrations de fibres d'amiante dans l'air ambiant des villes minières de Black Lake, Thetford Mines et Asbestos (analyse en microscopie électronique à transmission), 1982-1996

 

Source : Lajoie et collab., 2003.

Dernière modification: 

15 juin 2018