Données les plus récentes sur les nombres de cas de maladies reliées à l'exposition à l'amiante au Québec

  • Le nombre de nouveaux cas de maladies reliées à l'exposition à l'amiante d'origine professionnelle provient du Système MADO-Chimique, une base de données principalement alimentée par les maladies à déclaration obligatoire (MADO) rapportées par les médecins du Comité spécial des maladies professionnelles pulmonaires (figure 7).
  • Le nombre de nouveaux cas d'amiantose et de mésothéliome diagnostiqués dans la population générale en 2013 et 2016 surpasse de beaucoup le nombre de MADO déclarées en 2016.
  • Au niveau des décès, l'écart entre les amiantoses indemnisées par la CNESST et celles survenues dans la population générale en 2016 est d’environ 30 %. Pour les mésothéliomes, l'écart est plus que 50 % (figure 7).

Figure 7 - Nouveaux cas et décès par amiantose, mésothéliome et cancer du poumon selon le type de population, la source et l’année de disponibilité des données, Québec

 
 

*prof : chez les travailleurs; MADO-Chimique : système provincial d’enregistrement, de surveillance et de vigie des maladies à déclaration obligatoire attribuables à un agent chimique ou physique; MED-ÉCHO : Maintenance et exploitation des données pour l’étude de la clientèle hospitalière; CNESST : Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail; pop : dans la population générale; RCC : Registre canadien du cancer; RED : Registre des événements démographiques.

Dernière modification: 

15 juin 2018