Oser faire autrement

L'approche de la communauté stratégique

Une approche novatrice

Dans plusieurs continuums de soins et d’interventions, un des enjeux majeurs consiste à répondre aux besoins de personnes vivant des situations complexes requérant une collaboration élevée entre les divers services, programmes et organisations d’un territoire. Face à ces défis, une approche novatrice de changement a été retenue dans le cadre de notre projet : celle de la communauté stratégique. Dans le domaine des ITSS, cette approche constitue un outil de changement fort intéressant et mobilisateur. En effet, cette approche s’applique bien à cette problématique tout comme à d’autres problématiques de santé publique, nécessitant la concertation de divers acteurs pour mieux joindre les populations d’un territoire et avoir un maximum d’impact sur les sources des problèmes. 

Une approche porteuse dans le domaine des ITSS

Cette approche novatrice a été adaptée pour orienter nos projets pilotes. Ces projets réalisés entre 2012 et 2014 dans trois territoires au Québec ont permis de repenser l’organisation des services et d’introduire des changements concrets.

Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de chacun de ces projets et leurs retombées ? 
Bulletins ITSS : les numéros 4, 6 et 7

Qu’est-ce que l’approche de la communauté stratégique ?

L’approche de la communauté stratégique propose de mettre en place une structure temporaire de collaboration interorganisationnelle et multidisciplinaire dans le but d’améliorer l’expérience vécue par les personnes et d’optimiser l’utilisation des ressources.

Par la création d’une structure temporaire, on offre à des personnes qui travaillent directement auprès de la population visée l’occasion de réfléchir et de mettre en œuvre les actions qui leur semblent les plus porteuses pour mieux orchestrer les soins et services offerts à la population. 

Quels sont les principes de cette approche ?

L’approche de la communauté stratégique s’appuie sur quatre principes qui guident l’ensemble de la démarche. C’est l’amalgame de ces principes qui lui donnent toute sa force et sa couleur. Elle se distingue des autres approches de changement traditionnellement utilisées dans le réseau de la santé et des services sociaux. En voici les caractéristiques : 

  • Appui de la direction : « Des dirigeants engagés et en soutien »
  • Travail en partenariat : « Des acteurs qui réfléchissent et agissent ensemble »
  • Stratégie ascendante – bottom-up : « Pensé et expérimenté par des gens près du terrain »
  • Parti pris pour l’action : « Agir rapidement pour apprendre dans l’action »

Ces principes s’inscrivent en cohérence avec les pratiques reconnues efficaces en ce qui a trait à la gestion du changement et au travail en partenariat. Pour faire vivre ces principes tout au long de la démarche, on poursuit les objectifs suivants :  

  • Développer une vision commune de la situation chez les participants à la démarche.
  • Favoriser la prise de conscience de la complémentarité de chacun.
  • S’alimenter des bonnes pratiques pour nourrir la réflexion et l’action.
  • Évaluer et pérenniser les actions mises de l’avant.

Vous voulez en savoir plus sur l’utilisation de cette approche au Québec ?
Article dans Le Point en administration de la santé et des services sociaux (2012)
Article dans la revue Gestion (2010)

Quelle est la structure temporaire proposée ? 

Pour débuter une démarche selon l’approche de la communauté stratégique, une structure temporaire est mise en place.

Deux groupes de travail sont constitués : un groupe d’action et un groupe de gestion. 

  • Le groupe d’action réunit une dizaine de personnes, praticiens et gestionnaires de premier niveau, provenant du CISSS/CIUSSS et des partenaires du territoire. Son mandat consiste essentiellement à imaginer, à mettre en place et à évaluer les idées retenues.
  • Le groupe de gestion est composé des décideurs des organisations concernées par les travaux du groupe d’action. Son mandat est de conseiller et de soutenir le groupe d’action. Il entérine les actions qui seront déployées et en facilitent leur mise en œuvre.

Trois personnes accompagnent la démarche pour en assurer le bon déroulement :

  • Un conseiller-facilitateur, véritable pivot, guide la réalisation de chacune des étapes de la démarche. Il facilite la mise en œuvre des changements visés. Il prépare les rencontres des deux groupes de travail et y participe.
  • Un animateur expérimenté prépare et anime les rencontres du groupe d’action en veillant à la progression harmonieuse et efficace des travaux.
  • Un gestionnaire délégué prépare et anime les rencontres du groupe de gestion. Il agit comme agent de liaison auprès des partenaires et des directeurs concernés.

Cette structure peut être adaptée au contexte et aux particularités de chaque milieu. La démarche s’étend normalement sur une période de 18 à 24 mois. Certains facteurs peuvent en influencer la durée, tels que l’intensité des rencontres du groupe d’action (plus ou moins rapprochées) et l’ampleur des idées retenues.

Vous voulez en savoir plus sur les principes de l’approche et sur la structure proposée ?  
Principes de l’approche et structure proposée

Références

  1. Roy, D.A., Litvak, É. et Pacaud, F. (2010). Des réseaux responsables de leur population : moderniser la gestion et la gouvernance en santé, Québec, Le Point en administration de la santé et des services sociaux, 198 p.
  2. Collerette, P., Delisle, G., et Perron, R.  (1997). Le changement organisationnel : théorie et pratique, Québec, Presses de l’Université du Québec, 177 p.
  3. Trottier, L.-H. (2013). La responsabilité populationnelle : des changements organisationnels à gérer en réseaux : Un guide de gestion du changement en faveur de la responsabilité populationnelle, Initiative sur le partage des connaissances et le développement des compétences (IPCDC), 83 p. 
  4. Gaudreau, S. et collab. (2013). Innover dans l’action : Guide pratique sur l’animation des réseaux locaux de services, Observateur québécois des réseaux locaux de services, 20 p.
  5. Bilodeau, A., Beauchemin, J., Bourque, D. et Galarneau, M. (2011). L’intervention en prévention des ITSS à Montréal : potentialités, limites et défis de collaboration dans le contexte de la création des CSSS. Démarche évaluative en soutien à la mise en œuvre de la Stratégie québécoise de lutte contre le VIH, le VHC et les ITS, Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 110 p.

 

Retour vers le dossier complet "Oser faire autrement".

Rédigée par : 

Pier B. Lortie et Michelle Morin, CIUSSS de l’Estrie – CHUS