Agressions sexuelles

Le consentement

Le consentement est l’accord volontaire de toute personne qui participe à une activité sexuelle et doit se manifester clairement par les paroles ou le comportement. Une personne ne peut donner son consentement, notamment si elle est incapable de le formuler (handicap, intoxication), s’il est donné par abus de confiance, de pouvoir ou d’autorité (ex. : sous menace), s’il est donné par une personne en situation de dépendance, ou s’il est donné par une personne de moins de 16 ans, sauf dans les cas d'exception spécifiquement prévus.

Dans les Orientations gouvernementales en matière d’agression sexuelle, le gouvernement du Québec définit l’agression sexuelle comme suit : « Une agression sexuelle est un geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage. Il s’agit d’un acte visant à assujettir une autre personne à ses propres désirs par un abus de pouvoir, par l’utilisation de la force ou de la contrainte, ou sous la menace implicite ou explicite. Une agression sexuelle porte atteinte aux droits fondamentaux, notamment à l’intégrité physique et psychologique et à la sécurité de la personne »1.

Les agressions sexuelles envers les enfants et les adolescents sont souvent commises par des personnes connues de la victime, ce qui inclut des membres de la famille et des personnes mineures. Les victimes adultes semblent quant à elles davantage victimes d’agression sexuelle par une connaissance non apparentée2Selon les données de l’Enquête sur la sécurité dans les espaces publics et privés menée en 2018, 4 femmes sur 10 (44 %) qui ont été agressées sexuellement au cours des 12 mois précédant l’enquête l’ont été par un étranger ou une personne qu’elles connaissaient de vue et 4 femmes sur 10 (44 %) par un ami ou une connaissance3.

Quels sont les facteurs associés?

Différents facteurs sont associés à un plus grand risque d’être victime d’une agression sexuelle ou de commettre des agressions sexuelles. Cependant, il est à noter qu’en général il s’agit avant tout d’une association statistique entre le facteur et le fait d’être agressé sexuellement et qu’on ne peut pas nécessairement conclure qu’il s’agit d’un facteur causal. 

Facteurs associés à un plus grand risque de victimisation chez les enfants et les adolescents4,5,6,7,8,9,10

Facteurs individuels

  • Jeune âge
  • Sexe (féminin)
  • Avoir déjà subi des mauvais traitements physiques ou sexuels
  • Présenter des besoins particuliers (handicap, déficience intellectuelle, maladies chroniques, etc.)

Facteurs relationnels

  • Faible supervision des parents
  • Problèmes de consommation d’alcool ou de drogue des parents
  • Problèmes de santé mentale des parents
  • Présence d’un conjoint qui n’est pas le père de l’enfant

Facteurs communautaires

  • Tolérance de la communauté face à l’agression sexuelle
  • Faibles sanctions face à l’agression sexuelle

Facteurs sociétaux

  • Hypersexualisation des jeunes
  • Normes sociales traditionnelles quant aux rôles des deux sexes
  • Normes sociales approuvant l’agression sexuelle
  • Normes sociales relatives aux droits des hommes en matière sexuelle (système de croyances qui donnent peu de raisons aux femmes de refuser des avances sexuelles)

Facteurs associés à un plus grand risque de victimisation chez les adultes3,4,10,11

Facteurs individuels

  • Jeune âge
  • Sexe (féminin)
  • Consommation d’alcool et de drogue
  • Avoir déjà été violée ou victime d’agression sexuelle
  • Faible niveau d’instruction
  • Pauvreté

Facteurs relationnels

  • Avoir de multiples partenaires

Facteurs communautaires

  • Pauvreté
  • Tolérance de la communauté face à l’agression sexuelle

Facteurs sociétaux

  • Normes sociales relatives aux droits des hommes en matière sexuelle (système de croyances qui donnent peu de raisons aux femmes de refuser des avances sexuelles)
  • Absence de lois et politiques sanctionnant l’agression sexuelle et affirmant un soutien aux victimes

Facteurs associés à un plus grand risque de commettre des agressions sexuelles

Facteurs individuels10,12,13,14,15

Dans l’enfance de l’individu
  • Avoir été victime de mauvais traitements physiques dans l’enfance*§
  • Avoir été exposé à de la violence familiale dans l’enfance
  • Fonctionnement familial pauvre dans l’enfance§
  • Avoir subi une agression sexuelle dans l’enfance*§
À l’âge adulte
  • Estime de soi plus faible
  • Problèmes sexuels*§
  • Problèmes psychologiques (dépression, anxiété, stress post-traumatique) §
  • Déficits des habiletés sociales*
  • Personnalité antisociale*
  • Troubles de personnalité*
  • Abus de substances*
  • Consommation d’alcool
  • Pensées erronées face à l’agression sexuelle d’enfants (distorsions cognitives)*
  • Consommation de pornographie dont le contenu concorde avec les fantasmes d’agression sexuelle
  • Adhésion aux mythes sur le viol
  • Fantasme de sexualité coercitive
  • Problèmes de comportement
  • Hostilité envers les femmes

* Facteurs de risque plus spécifiques aux agressions sexuelles commises sur des enfants
§ Facteurs de risque s’appliquant aussi aux agressions sexuelles commises par des femmes

Facteurs relationnels10,11,12,13

  • Dépendance aux hommes §
  • Difficultés dans les relations intimes*
  • Association à des pairs sexuellement délinquants
  • Isolement social*
  • Environnement familial empreint de violence
  • Environnement familial patriarcal
  • Faible soutien familial

* Facteurs de risque plus spécifiques aux agressions sexuelles commises sur des enfants
§ Facteurs de risque s’appliquant aussi aux agressions sexuelles commises par des femmes

Facteurs communautaires10,12

  • Faibles possibilités d’emploi
  • Tolérance générale des agressions sexuelles dans la communauté
  • Faible sanction de la communauté à l’endroit des agresseurs sexuels
  • Soutien institutionnel faible (police et système judiciaire)

Facteurs sociétaux10,12

  • Taux de criminalité élevé
  • Normes sociales soutenant l’agression sexuelle
  • Normes sociales maintenant l’infériorité des femmes et la soumission sexuelle
  • Normes sociales soutenant la supériorité masculine et les droits sexuels
  • Forte tolérance du crime et de la violence
  • Faibles lois et politiques liées à l’égalité entre les hommes et les femmes

Qui sont les victimes?

Il n’y a pas de portrait type des victimes d’agression sexuelle et toute personne est susceptible de subir une agression sexuelle au cours de sa vie16. Pour l’année 2017, la majorité des victimes sont d’âge adulte (56,3 %). Parmi celles-ci, les 25 à 34 ans et les 20 à 24 ans sont les groupes d’âge les plus à risque, représentant respectivement 14,8 % et 13,7 % de l’ensemble des victimes. Chez les enfants et les adolescents, qui représentent 43,7 % des victimes, les 15 à 17 ans et les 12 à 14 ans sont les deux groupes d’âge les plus à risque, représentant respectivement 18,7 % et 12,4 % de l’ensemble des victimes17. Selon les données de l’Enquête sur la santé des collectivités canadiennes menée en 2012, 16 % des Québécoises et 7 % des Québécois ont vécu au moins une fois de la violence sexuelle avant l'âge de 16 ans, représentant 11 % de la population18.

La grande majorité des victimes d’agression sexuelle, tous âges confondus, sont de sexe féminin (89,3 %)17. Au Canada, pour l’année 2018, 30 % des femmes de 15 ans et plus ont déclaré avoir été victimes d’agression sexuelle au moins une fois à partir de l’âge de 15 ans. Cette prévalence chez les hommes de 15 ans et plus était nettement plus faible (8 %)3.

Quelles sont les conséquences pour les victimes?

Les conséquences qui peuvent faire suite à une agression sexuelle sont nombreuses et peuvent perdurer dans le temps10. L’agression sexuelle peut avoir de nombreuses répercussions sur le bien-être physique, émotionnel, mental et social des victimes et peut entraîner un certain nombre de conséquences sur la santé, telles que des grossesses non désirées, des infections transmissibles sexuellement, la dépression, un état de stress post-traumatique ou des pensées et des comportements suicidaires3,19.

Certaines personnes ayant subi une agression sexuelle peuvent également adopter des comportements d’évitement, tels qu’éviter certaines personnes ou certaines situations. Selon les données de l’Enquête sur la sécurité dans les espaces publics et privés menée en 2018, 57 % des femmes et 36 % des hommes victimes d’une agression sexuelle ont déclaré avoir adopté au moins un changement de comportement3.

Quelles sont les mesures de prévention?

Les stratégies de prévention en matière d’agression sexuelle ciblent les différents niveaux du modèle écologique. Elles visent à prévenir la victimisation et les comportements d’agression sexuelle. Ces stratégies peuvent notamment prendre la forme de programmes éducatifs en milieu scolaire (niveau individuel), de programmes de prévention des mauvais traitements (niveau relationnel)20, de lois et de procédures judiciaires (niveau sociétal) et de formation pour les acteurs appelés à intervenir en matière d’agression sexuelle (niveau communautaire)21.

Les politiques publiques et plans d’action

Depuis 2001, les Orientations gouvernementales en matière d’agression sexuelle  proposent des approches et des actions communes et concertées pour contrer le phénomène des agressions sexuelles1. La mise en œuvre de ces orientations s’effectue à travers les plans d’action quinquennaux en matière d’agression sexuelle. La Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021 s’articule autour de 3 axes d’intervention : la prévention des agressions sexuelles, l’intervention psychosociale, médicale, judiciaire, policière et correctionnelle pour soutenir et protéger les victimes de violences sexuelles et le développement des connaissances et le partage de l’expertise pour mieux agir22.

Pour en savoir plus

Références

  1. Gouvernement du Québec (2001). Orientations gouvernementales en matière d’agression sexuelle. Québec, Gouvernement du Québec. http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000630/
  2. Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 4 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Statistiques. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/statistiques
  3. Cotter, A. et Savage, L. (2019). La violence fondée sur le sexe et les comportements sexuels non désirés au Canada, 2018 : Premiers résultats découlant de l’Enquête sur la sécurité dans les espaces publics et privés : faits saillants (No. 85- 002– X). Statistique Canada.
  4. Krug E. G., Dahlberg L. L., Mercy J.A., Zwi A. et R. Lozano-Ascencio (Eds.) (2002). Rapport mondial sur la violence et la santé. Genève : Organisation mondiale de la Santé. http://www.who.int/violence_injury_prevention/violence/world_report/fr/
  5. Black, D. A., Heyman, R. E. et Slep, A. M. (2001). Risk factors for child sexual abuse. Aggression and Violent Behavior, 6(2-3), 203-229. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  6. Finkelhor, D. et Baron, L. (1986). High-risk children. Dans D. Finkelhor (dir.), A sourcebook on child sexual abuse (pp. 60-88), Beverly Hills, CA: Sages Publications. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  7. Wolfe, V. V. (2007). Child sexual abuse. Dans Mash, E. J. et Barkley, R. A. (dir.), An Assessment of childhood disorders (4th ed.) (pp. 685-748), New York: Guilford Press. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  8. Martin, A., Najman, J. M., Williams, G. M., Bor, W., Gorton, E. et Alati, R. (2011). Longitudinal analysis of maternal risk factors for childhood sexual abuse: early attitudes and behaviours, socioeconomic status, and mental health. Australian and New Zealand Journal of Psychiatry, 45, 629-637. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  9. Putnam, F. (2003). Ten-year research update review: Child sexual abuse. Journal of American Child Adolescence Psychiatry, 42(3), 269-278. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  10. Organisation mondiale de la santé (2012). Prévenir la violence exercée par des partenaires intimes et la violence sexuelle contre les femmes : intervenir et produire des données. Organisation mondiale de la santé, Genève. http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/75201/1/9789242564006_fre.pdf
  11. Söchting, I., Fairbrother, N. et Koch, W. J. (2004). Sexual assault of women: Prevention efforts and risk factors, Violence Against Women, 10(1), 73-93. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  12. Jewkes, R., Sen, P. et Garcia-Moreno, C. (2002). La violence sexuelle. Dans E. G. Krug, L. L. Dahlberg, J. A. Mercy, A. Zwi et R. Lozano-Ascencio (dir.), Rapport mondial sur la violence et la santé (pp. 97-135). Genève: Organisation mondiale de la Santé. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  13. Whitaker, D. J., Le, B., Hanson, R. K., Baker, C. K., McMahon, P. M., Ryan, G., Klein, A. et Rice, D. D. (2008). Risk factors for the perpetration of child sexual abuse: A review and meta-analysis. Child Abuse and Nelgect, 32, 529-548. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  14. Johansson-Love, J. et Fremouw, W. (2006). A critique of the female sexual perpetrator research. Aggression and Violent Behavior, 11, 12-26. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  15. Seto, M. C., Maric, A., et Barbaree, H. E. (2001). The role of pornography in the etiology of sexual aggression. Aggression and Violent Behavior, 6, 35-53. Cité dans Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 12 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/Default.aspx
  16. Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 30 janvier 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Comprendre - Facteurs de risque. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/facteurs-de-risque
  17. Ministère de la Sécurité publique (2020). Infractions sexuelles au Québec en 2017. Direction générale des affaires policière, Ministère de la Sécurité publique. Demande spéciale.
  18. Flores, J., Laforest, J. et Joubert, K. (2016). La violence vécue par les Québécois avant l’âge de 16 ans et la santé à l’âge adulte : quels sont les liens?, Bulletin Zoom santé, numéro 26, Institut de la statistique du Québec. http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/zoom-sante-201602-56.pdf
  19. Organisation mondiale de la santé (2002). Violence sexuelle – principaux repères. Genève : Organisation mondiale de la Santé. 
  20. Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 3 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Prévention - Stratégies individuelles et relationnelles. [en ligne], http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/strategies-individuelles-et-relationnelles
  21. Institut national de santé publique du Québec (Page consultée le 3 février 2015). Trousse média sur les agressions sexuelles. Prévention - Stratégies communautaires et sociétales. [en ligne], https://www.inspq.qc.ca/agression-sexuelle/prevention/strategies-communautaires-et-societales
  22. Secrétariat à la condition féminine (2016). Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021. Québec : Gouvernement du Québec.