Sécurité, prévention de la violence et des traumatismes

Ce champ d’expertise cherche à promouvoir des environnements et des comportements sécuritaires. Il cible des problèmes tels que la violence interpersonnelle et les traumatismes non intentionnels (sur le réseau routier, à domicile et dans les sports et loisirs). Il vise à soutenir les collectivités dans leurs efforts pour améliorer la sécurité de la population.

L’expertise développée au Québec en cette matière est reconnue à l’échelle internationale, à travers la désignation de l’INSPQ à titre de Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes, de concert avec cinq autres établissements du réseau de la santé.

L’information présentée dans cette section permettra notamment d’actualiser le Programme national de santé publique 2015-2025 au regard du développement des enfants et des jeunes, ainsi que de la promotion de modes de vie et d’environnements sains et sécuritaires.

Nouvelles

Prévenir la maltraitance pour un vieillissement en santé

Un mémoire a été déposé par l’INSPQ dans le cadre de la consultation sur l’élaboration du Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2022-2027. En plus de viser la réduction de la maltraitance envers les personnes aînées, l’INSPQ considère que le plan d’action est l’occasion d’intensifier les efforts de promotion d’un vieillissement en santé en s’attaquant à l’âgisme et en valorisant la bientraitance pour tous et dans toutes les sphères de la société et qu’une action intersectorielle intégrée et mobilisatrice des paliers national, régional et local est nécessaire pour permettre aux personnes aînées d’évoluer dans des milieux sains, sécuritaires et inclusifs.

Vous pouvez consulter le mémoire à l’adresse suivante : https://www.inspq.qc.ca/publications/2732-prevenir-maltraitance-vieillissement-sante

19 mars 2021
Éviter les noyades et les blessures en piscines résidentielles

Un mémoire a été déposé par l’INSPQ dans le cadre de la consultation du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation sur le Projet de règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles. L’INSPQ est d’avis que pour prévenir les noyades chez les enfants de moins de 5 ans dans les piscines résidentielles, la mesure la plus efficace consiste à installer un dispositif limitant en tout temps l’accès à la piscine. De plus, pour prévenir les blessures médullaires consécutives à un plongeon à partir d’un plongeoir, la norme dictée par le Bureau de normalisation du Québec à cet effet doit être rigoureusement appliquée.

Vous pouvez consulter le mémoire à l’adresse suivante : https://www.inspq.qc.ca/publications/2737

19 mars 2021
Nouveau plan d’action concerté pour prévenir et contrer l’intimidation et la cyberintimidation

Afin de faire du Québec un endroit où l’intimidation n’est pas acceptée et où les comportements bienveillants sont valorisés, le gouvernement du Québec a élaboré un nouveau plan d’action concerté pour prévenir et contrer l’intimidation et la cyberintimidation. Ce plan d’action propose différentes mesures visant à sensibiliser la population et à promouvoir des comportements positifs pour prévenir et contrer l’intimidation, à intervenir auprès des personnes qui sont victimes, témoins ou auteures d’actes d’intimidation, à soutenir l’action et l’innovation dans les différents milieux et à améliorer les connaissances et favoriser le transfert de pratiques novatrices.

Pour consulter le plan d’action : https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/intimidation/plan-action-concerte/Pages/index.aspx

1 mars 2021

Pages